Lexique

USB

L'Universal Serial Bus (USB) est une norme de bus informatique qui sert à connecter des périphériques informatiques, principalement à un ordinateur, ainsi qu'à d'autres dispositifs multimédias, comme la télévision ou l'autoradio.

Le bus USB permet de connecter des périphériques à chaud (quand l'ordinateur est en marche) par l'intermédiaire du Plug and Play (le système reconnaît automatiquement le périphérique) pour une simplicité d'utilisation maximale.

Dans certaines conditions, le bus peut même alimenter des périphériques peu gourmands en énergie (souris, clefs, petits disques durs, jusqu'à 500mva) limite qui va encore notablement s'élever avec la version 3.1.

Dans sa version 2, il autorise des débits allant jusqu'à 480 Mbit/s dans des conditions optimales.

La récente version 3 propose des débits jusqu'à 5 Gbit/s, proches des 6 Gbit/s du SATA 3, même si ces chiffres idéaux de laboratoire ne sont jamais atteints en utilisation réelle, et ce en attendant une imminente version 3.1 qu'on annonce deux fois plus rapide.

Le terme clef USB désigne un petit média amovible qui se branche sur un port USB et embarque une mémoire de masse relativement rapide. C'est elle, et donc indirectement le port USB, qui a sonné le glas de l'antique disquette 3,5 pouces 1,44 Mo qui équipa nos PC pendant près de vingt ans en guise de stockage amovible.

L'USB a été conçu au milieu des années 1990 afin de remplacer les nombreux ports externes des ordinateurs, lents et incompatibles entre eux, comme le port parallèle des imprimantes, ou encore les ports Série et PS2 des claviers / souris.

Différentes versions de la norme ont été développées au fur et à mesure des avancées technologiques.

1996, la première version de la norme, l'USB 1.0, est spécifiée par sept partenaires industriels (Compaq, DEC, IBM, Intel, Microsoft, NEC et Northern Telecom).

1998, la version USB 1.1 apporte deux vitesses de communications supplémentaires : 1,5 Mbit/s (faible vitesse, ou Low Speed), et 12 Mbit/s (soit 1.5 Mo/s) (pleine vitesse ou Full Speed). A noter que bien qu'encore utilisable actuellement, cette norme est inadaptée aux grands volumes de données.

2000, la version USB 2.0 ajoute les communications à 480 Mbit/s (haute vitesse ou High Speed) (soit 60 Mo/s).

2005, le Wireless USB, une version sans-fil peu usitée de l'USB, est spécifiée par le Wireless USB Promoter Group. A ce jour, son avenir est plus qu'incertain.

2008, nouvelle évolution ; l'USB 3.0 transmet à 4,8 Gbit/s (soit env. 600 Mo/s) (vitesse supérieure ou SuperSpeed). Les nouveaux périphériques, en premier lieu les disques durs et clefs externes, disposent de connexions à 8 contacts au lieu de 4, mais la compatibilité ascendante des prises et câbles avec les versions précédentes est assurée.

La compatibilité descendante est impossible, les câbles USB 3.0 de catégorie B ne sont pas compatibles avec les prises USB 1.1/2.0.

2010/2011, lente introduction de l'USB 3.0 dans des produits grand public, les stocks des produits à l'ancienne norme 2.0 étant encore élevés, et par conséquent largement diffusés.

2015, l'année de l'USB 3.1 type C, enfin réversible !

L'USB, plusieurs type de connecteurs...

... pour une profusion de périphérique, ici une clef USB cryptée.

Autres articles avec les mots clés:   Connectique   

Mentions légales

Les images présentes dans ce lexique informatique sont acquises auprès de la société Getty Images, en licence Creative Commons ou Wikimédia Commons.
Les images illustrant des produits sont mises à disposition par les fabricants et sont supposées libres de droits à des fins promotionnelles ou informatives.
Si, malgré nos précautions, une image devait poser problème à quiconque, après vérification des prétentions adressées à SOS PC 24/24, elle serait immédiatement retirée de notre site. 
Ce dictionnaire informatique est en libre consultation. Il n'en est pas moins protégé par les droits d'auteur en vigueur sur le territoire helvétique.
La reproduction de tout ou partie de son contenu est donc soumise à autorisation écrite de SOS PC 24/24.