Lexique

Blackberry

Blackberry au crépuscule : prémonitoire ? ( Crédit Stephan Geyer )

Dans le monde de la communication, BlackBerry désigne une célèbre famille de smartphones présent sur le marché depuis 1999. Ces appareils, très aboutis pour l'époque, étaient dérivés du RIM 957 commercialisé en 1996, qui fut considéré par beaucoup comme le premier vrai smartphone.

L'entreprise canadienne RIM, mère du BlackBerry, fit fortune avec ses terminaux reconnaissables à leur clavier physique, composé de 30 touches en relief, certains agrémentés par un trackpad en forme de bille. Avec cette conception unique, à une époque où d'autres fabricants utilisaient un clavier simplifié à combinaison de touches multifonctions (dispositif exécrable pour la saisie rapide d'un texte !) RIM permettait à ses clients de pianoter confortablement (avec les pouces !) sur un vrai clavier miniature.

De plus, RIM ne commercialisait pas seulement un smartphone innovant et efficace, mais aussi un système de mails directs utilisant la technique "Push", basée sur ses propres serveurs sécurisés, qui "poussait" les mails reçus sur le téléphone sans que l'utilisateur n'interroge manuellement un serveur, comme c'était le cas auparavant.

Ces avantages, alliés à un système d'exploitation bien conçu (BlackBerry OS) firent du terminal BlackBerry un succès qui approcha les 50 millions d'utilisateurs ! Le monde des affaires et les cadres supérieurs, plus généralement ceux qui communiquaient beaucoup par Mail ou par SMS, s'arrachèrent ce smartphone qui devint rapidement l'apanage d'une certaine élite de managers.

Jusqu'en 2007, les modèles de BlackBerry des séries 8000 puis 9000 se succédèrent avec le même succès.

Et puis vint la déferlante iPhone, son écran tactile et son système d'exploitation adapté, iOS, incroyablement simple à utiliser... Sans oublier l'AppStore qui allait avec !

Comme souvent avec les Géants trop confortablement installés, la rapidité de réaction manqua à RIM, comme la correcte évaluation du phénomène tactile allié au magasin d'applications en ligne...

En trois ans les ventes de BlackBerry s'effritèrent, comme celles de Nokia, pour les mêmes raisons : de bons produits, mais dépassés par une rupture technologique ! Pendant ce temps, Apple et son iPhone prirent le marché quasiment seuls, et il fallut la réactivité et l'audace d'un Google avec Android pour contester, quelques années plus tard, cette suprématie amplement méritée.

En 2011, Rim passe enfin au tactile, sans parvenir à ralentir l'érosion des ventes : trop peu, trop tard !

En 2013, la société canadienne présente ce qui aurait pu être le modèle de la dernière chance, l'agréable BlackBerry Q10 : entièrement tactile, doté d'un nouvel OS, il continue à s'appuyer sur un excellent clavier à touches (toujours sans concurrence) et sur une belle finition d'ensemble ; un joli succès d'estime, mais très insuffisant...

En 2014, BlackBerry innove avec un étonnant modèle carré nommé "Passport", toujours équipé de son célèbre clavier à touches physiques, mais rien n'y fait et en 2015, la firme canadienne délègue une partie de sa production au Chinois Foxconn et commercialise un premier smartphone sous Android, le Blackberry Priv.

En 2016, après avoir annoncé la fin de du modèle Classic, BlackBerry se recentre sur les services et les applications et annonce une perte de 670 millions de dollars avec moins de 500.000 smartphones vendus dans le monde.

En 2017, le BlackBerry KEYOne, une phablette bien conçue, toujours avec l'agréable clavier physique, est un succès qui frôla la rupture de stock, prouvant qu'il existe encore un marché en dehors du tout tactile, et deux nouveaux modèles, dont un misant sur une très grande autonomie, sont annoncés en 2018...

L'abandon de BlackBerry OS pour la star Android et ses récents succès suffiront-ils à endiguer la désaffection de la clientèle ? Le risque est grand pour BlackBerry de passer de mains en mains pour devenir un petit fabricant de smartphones de plus, et ainsi de perdre la confiance que les fidèles plaçaient encore dans cette marque, autrefois synonyme d'indépendance et d'esprit d'innovation...

Autres articles avec les mots clés:   Communications  Mobilité   

Mentions légales

Les images présentes dans ce lexique informatique sont acquises auprès de la société Getty Images, en licence Creative Commons ou Wikimédia Commons.
Les images illustrant des produits sont mises à disposition par les fabricants et sont supposées libres de droits à des fins promotionnelles ou informatives.
Si, malgré nos précautions, une image devait poser problème à quiconque, après vérification des prétentions adressées à SOS PC 24/24, elle serait immédiatement retirée de notre site. 
Ce dictionnaire informatique est en libre consultation. Il n'en est pas moins protégé par les droits d'auteur en vigueur sur le territoire helvétique.
La reproduction de tout ou partie de son contenu est donc soumise à autorisation écrite de SOS PC 24/24.