Lexique

PowerPC

Un des premiers Power PC, le modèle 601 (crédit Bernat Gallemí)

Dans le monde des ordinateurs, l'IBM PowerPC est une famille de microprocesseurs dont l'acronyme en dit long : Performance Optimization With Enhanced RISC Performance Computing.

L'élément important est donc le fameux RISC (instructions simplifiées) par opposition au CISC (instructions complexes) que l'on retrouve chez Intel, le leader du marché des ordinateurs. Cette architecture innovante, dérivée de la Power Risc d'IBM, fut développée conjointement par IBM, Motorola/Freescalle et bien sûr Apple, qui offrit une décennie de prospérité aux PowerPC.

Ce microprocesseur anima de 1994 à 2006, tous les ordinateurs Mac jusqu'au G4 et les serveurs IBM, leur conférant puissance et fiabilité.

En 2006, devant la supériorité des produits Intel, au niveau de la consommation électrique notamment (qui devenait cruciale pour la miniaturisation) Apple décide de passer à la concurrence, créant une polémique chez les aficionados intégristes de la marque, qui associaient volontiers Intel à Windows... Un coup presque fatal pour la famille des microprocesseurs PowerPC, dont IBM maintint toutefois la production pour ses propres serveurs et quelques autres projets de supercalculateurs, sans oublier certaines consoles de jeux.

Actuellement, IBM continue, contre vents et marées, à développer de nouvelles versions du PowerPC qui en est à la génération 9. Avec ce modèle alignant 12 ou 24 coeurs, cette dernière version étant réservée aux supercalculateurs, elle sera aussi proposée sous licence, un peu à la façon du modèle ARM, ce qui pourrait assurer un volume de diffusion bienvenu pour Big Blue.

Enfin, en 2018, IBM peut s'enorgueillir d'avoir conçu, avec l'aide de 9.216 PowerPC gen9 24 coeurs, le Summit, le plus puissant supercalculateur du monde en 2019 pour le compte du département de l'énergie américain.

Autres articles avec les mots clés:   Composants-PC   

Mentions légales

Les images présentes dans ce lexique informatique sont acquises auprès de la société Getty Images, en licence Creative Commons ou Wikimédia Commons.
Les images illustrant des produits sont mises à disposition par les fabricants et sont supposées libres de droits à des fins promotionnelles ou informatives.
Si, malgré nos précautions, une image devait poser problème à quiconque, après vérification des prétentions adressées à SOS PC 24/24, elle serait immédiatement retirée de notre site. 
Ce dictionnaire informatique est en libre consultation. Il n'en est pas moins protégé par les droits d'auteur en vigueur sur le territoire helvétique.
La reproduction de tout ou partie de son contenu est donc soumise à autorisation écrite de SOS PC 24/24.