Lexique

Notebook

Ultra-books, nouvelles déclinaisons plus légères des notebooks (Crédit Intel Free Press)

À l'origine, ce terme (carnet de notes !) désigne un ordinateur portable dont la taille est proche des dimensions d'une feuille A4, soit à environ 12 pouces (30 cm) en diagonale d'écran pour un poids d'environ 2 kg.

Le premier notebook naquit en 1989 chez Compaq, proposé à un prix très élevé. Puis vinrent les fameux IBM ThinkPad, dont la marque et l'esprit (de robustesse !) perdurent encore chez Lenovo, l'acquéreur chinois de la branche PC d'IBM.

Aujourd'hui cependant, le terme notebook (ou laptop) désigne tous les ordinateurs portables entre 14 et 17 pouces : il s'agit de machines "bonnes à tout faire" qui remplacent souvent les ordinateurs de bureau, même si elles n'en ont ni la puissance, le confort ou l'évolutivité.

En 2012, la taille moyenne est de 15.4 pouces (environ 39cm en diagonale d'écran). Cette dimension représente la plus grande part du marché des ordinateurs portables, tous fabricants confondus.

De plus grande taille, mais toujours autonome et d'une seule pièce, les grands ordinateurs portables (17 pouces et au-delà) sont plutôt dénommés "transportables" ou "desktop replacement", à ne pas confondre avec les ordinateurs tout-en-un façon iMac, dépourvus de batterie, et par conséquent d'autonomie dès qu'ils sont éloignés d'une prise électrique.

En dessous de cette moyenne de 15.4 pouces, les ultrabooks et les tablettes sont en forte progression, signe du nomadisme informatique ambiant.

L'ultrabook de 11 à 13 pouces conserve peu ou prou les mêmes capacités qu'un notebook, le poids en moins et l'autonomie en plus. Pour réaliser ce tour de force, les constructeurs misent souvent sur des technologies avancées (SSD, processeur CULV soudé, etc.) et sur des matériaux comme l'alu ou le carbone, sans oublier l'élimination des éléments mobiles ou encombrants, comme le lecteur optique ou la batterie amovible, ce qui rend l'ultraBoook peu évolutif. En outre, ce type d'ordinateurs est sensiblement plus onéreux que les médians de 15.4 pouces et sert de vitrine technologique pour le savoir-faire des constructeurs.

Enfin, en bas de la gamme, était le netbook, une invention de la firme ASUS (le EEE PC) qui fut ensuite reprise par presque tous les constructeurs. De 7 à 10 pouces, il s'agit d'ordinateurs dédiés à la consultation d'internet, et éventuellement à la bureautique légère. Portés par la vague des réseaux sociaux, les petits netbooks bon marché et dotés d'une grande autonomie firent illusion quelque temps. Peu performants, souvent fragiles, et mal adaptés aux applications un tant soit peu exigeantes, ils se firent rares dès 2014, coiffés sur le haut par les ultrabooks et dépassés par les tablettes low cost, pour disparaître quasi complètement du paysage informatique l'année suivante.

Autres articles avec les mots clés:   Mobilité   

Mentions légales

Les images présentes dans ce lexique informatique sont acquises auprès de la société Getty Images, en licence Creative Commons ou Wikimédia Commons.
Les images illustrant des produits sont mises à disposition par les fabricants et sont supposées libres de droits à des fins promotionnelles ou informatives.
Si, malgré nos précautions, une image devait poser problème à quiconque, après vérification des prétentions adressées à SOS PC 24/24, elle serait immédiatement retirée de notre site. 
Ce dictionnaire informatique est en libre consultation. Il n'en est pas moins protégé par les droits d'auteur en vigueur sur le territoire helvétique.
La reproduction de tout ou partie de son contenu est donc soumise à autorisation écrite de SOS PC 24/24.