Lexique

Flash (mémoire)

Mémoire flash, à l'oeuvre dans toute l'informatique mobile actuelle.

Les mémoires flash sont des puces électroniques capables de retenir l'information qu'elles contiennent sans alimentation électrique. Cette mémoire de masse, dite à semi-conducteurs réinscriptibles, fut développée dans les années 80 par le japonais Fujio Masuaoka, alors ingénieur chez Thoshiba.

Ses avantages principaux face à la mémoire vive classique (de type RAM) sont la persistance de l'information et sa faible sensibilité aux chocs, ce qui en fait un remplaçant tout désigné des disques durs, relativement lents et fragiles.

C'était compter sans quelques inconvénients qui entravèrent longtemps l'avènement de la mémoire flash, son prix en premier lieu, un multiple élevé de celui de la mémoire classique (et plus encore des disques durs !) ainsi qu'une durée de vie limitée.

C'est donc avec un nouveau type de support de données, plus compact et moins coûteux, que la mémoire flash fit son entrée sur le marché grand public, la clef USB. À cette époque, au début des années 2000, la disquette 1,44 Mo trônait encore sur les ordinateurs du bureau comme sur les portables ; autant dire que les premières clefs USB, même composées d'une seule puce de mémoires flash, n'eurent aucun mal à détrôner l'ancêtre !

Et peu à peu, le perfectionnement des outils de production allié à l'effet d'échelle ramenèrent les coûts de la mémoire flash à un niveau plus acceptable. Ce fut le temps des clefs USB à grandes capacités, et surtout, l'aube des SSD. Ces derniers, remplaçant des disques durs de faible capacité sur toutes une série de produits mobiles (smartphones, baladeurs, tablettes, portables, etc. ) ne sont rien d'autre qu'un assemblage de puces de mémoires flash reliées à un contrôleur embarqué...

Dès lors, en regardant le chemin parcouru en dix ans, parions que la mémoire flash finira par s'imposer dans nos appareils informatiques comme une mémoire universelle, à moins qu'une nouvelle technologie ne l'évince elle aussi !

Toutefois, pour les très grandes capacités de 4 TO et plus, la constante évolution des disques durs leur permet encore d'afficher un prix avantageux, même si leurs performances sont moindres.

Pour conclure, tout indique que pour les années à venir, ces trois technologies de stockage (mémoire vive, mémoire magnétique et mémoire flash) resteront complémentaires ; du moins dans les ordinateurs fixes, et plus généralement partout où une grande capacité de stockage sera requise au meilleur prix !

Autres articles avec les mots clés:   Composants-PC  Techniques   

Mentions légales

Les images présentes dans ce lexique informatique sont acquises auprès de la société Getty Images, en licence Creative Commons ou Wikimédia Commons.
Les images illustrant des produits sont mises à disposition par les fabricants et sont supposées libres de droits à des fins promotionnelles ou informatives.
Si, malgré nos précautions, une image devait poser problème à quiconque, après vérification des prétentions adressées à SOS PC 24/24, elle serait immédiatement retirée de notre site. 
Ce dictionnaire informatique est en libre consultation. Il n'en est pas moins protégé par les droits d'auteur en vigueur sur le territoire helvétique.
La reproduction de tout ou partie de son contenu est donc soumise à autorisation écrite de SOS PC 24/24.