Lexique

Edge Computing

Même avec de la fibre optique, sur de longues distances, la vitesse de la lumière demeure un frein...

L'edge-computing est un concept novateur qui vise à réduire les temps d'accès générés par l'éloignement des plateformes de Cloud computing.

En effet, si le cloud est aujourd'hui une tendance majeure, surtout avec les usages mobiles, il n'en demeure pas moins que parmi d'autres inconvénients, l'externalisation parfois très lointaine des données comme des applications induit un temps de réponse rédhibitoire pour certains usages.

Concrètement si, sur votre mobile, depuis Genève, vous sollicitez, une application hébergée sur des serveurs situés en Australie ou aux États-Unis, vous subirez un temps de réponse (lag) qui dépendra de plusieurs facteurs : les premiers étant bien sûr la qualité de votre réseau, et la capacité des serveurs à répondre à votre requête qui n'est sûrement pas isolée.

Pourtant, même si ces facteurs sont optimaux, il en reste un qu'il est impossible à éliminer, c'est la distance ! Car, même à une vitesse approchant celle de la lumière, plusieurs centaines de millisecondes sont nécessaires à l'information pour atteindre des serveurs souvent situés au-delà des océans... Ajoutez le temps de réponse et le trajet en sens inverse et plusieurs secondes peuvent être perdues... Pas grave me direz vous ? Certes non, sauf pour certains usages très prometteurs comme les transports autonomes (drones, voitures intelligentes) ou même les jeux rapides (FPS, simulation) qui peinent à tolèrer un temps de réponse élevé.

Et c'est là qu'intervient l'Edge-computing qui propose d'intercaler de très nombreux petits serveurs entre la plateforme de base (le serveur qui héberge le cloud central) et l'utilisateur ou les dispositifs IoT, réduisant d'autant le facteur incompressible de la distance à quelques imperceptibles dizaines de millisecondes.

Cette solution offrirait aussi d'autres avantages, comme une décentralisation partielle du traitement des données, ce qui réduirait la vulnérabilité des serveurs cloud, et répartirait mieux leurs besoins de puissance de calcul.

En résumé, l'Edge-computing consiste à décentraliser le concept du cloud en le rapprochant des utilisateurs (humains ou robotisés) à l'aide d'une myriade de petits serveurs périphériques qui mailleraient, à terme, toute la planète, permettant ainsi aux applications les plus exigeantes d'utiliser un serveur distant, même très lointain, sans subir un délai de réponse perceptible.

Autres articles avec les mots clés:   Internet  Tendances   

Mentions légales

Les images présentes dans ce lexique informatique sont acquises auprès de la société Getty Images, en licence Creative Commons ou Wikimédia Commons.
Les images illustrant des produits sont mises à disposition par les fabricants et sont supposées libres de droits à des fins promotionnelles ou informatives.
Si, malgré nos précautions, une image devait poser problème à quiconque, après vérification des prétentions adressées à SOS PC 24/24, elle serait immédiatement retirée de notre site. 
Ce dictionnaire informatique est en libre consultation. Il n'en est pas moins protégé par les droits d'auteur en vigueur sur le territoire helvétique.
La reproduction de tout ou partie de son contenu est donc soumise à autorisation écrite de SOS PC 24/24.