Lexique

3dfx

Les puces 3dfx des cartes Voodoo, un spectaculaire gain de qualité 3D dans les années 90 ! (crédit Hades2k)

Vous souvenez-vous de 3dfx ? C'était une société américaine fondée en 1994, à une époque où afficher (correctement) une succession d'images en trois dimensions était un exploit collossal pour un ordinateur standard.

Pour satisfaire le marché des joueurs, qui en ce temps-là se contentaient des maigres performances des cartes graphiques 2D, 3dfx développa une carte additionnelle (à relier à la carte existante) chargée uniquement de l'affichage en 3D, la Voodoo Graphics.

Coup de tonnerre dans le monde des jeux sur PC : fini les pixels qui bavent, fini les basses définitions lugubres, oubliées les saccades ! Des jeux comme Quake, Tomb Raider ou encore le grand spectacle d'un Wing Commander sont transfigurés...

En s'appuyant sur une nouvelle API propriétaire, le Glide, dotée de nouvelles fonctions inédites comme le bilinear filtering, la qualité des jeux accélérés par le Voodo 1 fit un bond en avant, comme les actions de 3dfx... Cependant, la concurrence ne restait pas inactive. De son côté, le géant Microsoft développait une nouvelle API nommée Direct 3d, une composante de Direct X qui souffrait encore de nombreux défauts de jeunesse.

En 1998, à son apogée, 3dfx sortit la Voodoo 2, encore plus performante et qu'il était possible de coupler, ancêtre du SLI ! Pourtant, une autre jeune société californienne arrivait sur le marché des cartes graphique, Nvidia avec son TNT1, qui choisit de faire confiance à Direct X...

Pendant un temps, les deux solutions s'affrontèrent : la qualité et des performances de haut niveau pour le Voodoo 2, qui rappelons-le s'utilisait en plus d'une carte graphique standard, et la simplicité d'une carte tout-en-un aux dimensions modestes, offrant un bon rapport prix/performances.

Contre toute attente, 3dfx choisit la surenchère avec le Voodoo 3 (toujours une carte additionnelle) et surtout le Voodoo 5, un monstre qui peinait à trouver sa place dans un boitier standard. Parallèlement, une carte 2d/3d plus raisonnable vit aussi le jour, la Banshee, mais trop tard pour contrer ceux qui firent ce choix d'emblée, Nvidia et le Canadien ATI.

Avec la déferlante des cartes graphiques tout-en-un modernes de Nvidia (TNT2, Gforce 256, ATI avec le performant RAGE) 3dfx tente de sortir de nouvelles cartes qui seront autant d'échecs.

En décembre 2000, après six années de vie mouvementée, 3dfx est rachetée 120 millions de dollars par Nvidia, toujours leader du marché actuel des cartes graphiques... Ce fut la fin d'une époque : celle des cartes additionnelles onéreuses et de l'excellente API Glide, détrônée par Direct X toujours présent dans l'ensemble des systèmes Windows.

Autres articles avec les mots clés:   Composants-PC  Histoire   

Mentions légales

Les images présentes dans ce lexique informatique sont acquises auprès de la société Getty Images, en licence Creative Commons ou Wikimédia Commons.
Les images illustrant des produits sont mises à disposition par les fabricants et sont supposées libres de droits à des fins promotionnelles ou informatives.
Si, malgré nos précautions, une image devait poser problème à quiconque, après vérification des prétentions adressées à SOS PC 24/24, elle serait immédiatement retirée de notre site. 
Ce dictionnaire informatique est en libre consultation. Il n'en est pas moins protégé par les droits d'auteur en vigueur sur le territoire helvétique.
La reproduction de tout ou partie de son contenu est donc soumise à autorisation écrite de SOS PC 24/24.